Contenu

16 déc.

Vous êtes ici : Accueil > Recherche / Enseignement > Les équipes > Equipe 8 : Blanchard

Parasites eucaryotes intracellulaires : immunité et chimiorésistance

Head : N. Blanchard





 








Nos recherches visent à comprendre comment l'immunité contre deux parasites (Toxoplasma gondii et Plasmodium) se développe et est modulée par ces microorganismes. En outre, un groupe travaille sur l'épidémiologie et les mécanismes de chimiorésistance du parasite du paludisme.

Toxoplasma gondii (T. gondii) et Plasmodium sont responsables respectivement de la toxoplasmose et du paludisme. Le paludisme affecte 200 millions de personnes dans le monde et tue près d'un demi-million de personnes chaque année. Le paludisme est particulièrement meurtrier pour les jeunes enfants d'Afrique subsaharienne qui souffrent de complications mortelles telles que le neuropaludisme cérébral. La toxoplasmose pose un risque grave chez les fœtus si elle est contractée pendant la grossesse et une infection par T. gondii peut entraîner des choriorétinites ou des encéphalites chez les personnes immunodéprimées. Enfin la toxoplasmose est un problème vétérinaire majeur avec un impact économique important pour l'industrie ovine.

Ces deux parasites apicomplexan sont des microorganismes eucaryotes unicellulaires résidant dans une vacuole à l'intérieur des cellules infectées. Le cycle asexué relativement simple et la tractabilité génétique de T. gondii en ont fait un parasite-modèle précieux pour la communauté intéressée par les parasites apicomplexes.


Nos projets sont divisés en trois axes principaux :


Etudier la présentation de l'antigène aux cellules T CD8 au cours de la toxoplasmose chronique, en particulier dans le tissu cérébral (N. Blanchard)


 

Elucider comment le stade sanguin du paludisme module l’immunité, en particulier les cellules dendritiques et les cellules T CD4 (N. Blanchard)


 

Analyser les profils de dissémination de la résistance de Plasmodium aux anti-paludiques utilisés sur le terrain ainsi que les mécanismes moléculaires de la chimiorésistance (A. Berry)

 



L'équipe - mai 2017

Date de mise à jour 28 juin 2017


Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan - CHU Purpan - BP 3028 31024 Toulouse Cedex 3
Inserm Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier