Contenu

18 déc.

Vous êtes ici : Accueil > Recherche / Enseignement > Les équipes > Equipe 1 : van Meerwijk

Epigénétique des cellules T





Le maintien de l’intégrité de l’organisme dépend d’une interaction étroite entre lymphocytes T régulateurs et conventionnels. Les signaux extracellulaires qui contrôlent la programmation de ces deux types cellulaires, et les évènements de signalisation qu’ils induisent, ont été largement caractérisés. Nous savons cependant maintenant que l’identité des cellules T est aussi finement contrôlée au niveau épigénétique. Nous étudions le rôle des ARNs non codants et de diverses protéines chromatiniennes dans le développement intrathymique, la différentiation périphérique, et la stabilité phénotypique et fonctionnelle des lymphocytes T régulateurs et conventionnels.

 




Ce travail devrait permettre d’identifier de nouveaux acteurs moléculaires contrôlant l’identité des cellules T au niveau de la chromatine. Cibler ces molécules pourrait rapidement représenter une stratégie thérapeutique innovante pour prévenir le développement d’immunopathologie ou promouvoir les réponses T anti-cancéreuses.

 

 








 

Profil IGV représentant la présence d’une marque épigénétique répressive sur des loci Th1 dans les cellules Th2


Date de mise à jour 30 novembre 2015


Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan - CHU Purpan - BP 3028 31024 Toulouse Cedex 3
Inserm Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier