Contenu

18 déc.

Vous êtes ici : Accueil > Recherche / Enseignement > Les équipes > Equipe Avenir : Lesourne

Bases moléculaires et déterminismes physiologiques de la signalisation dans les lymphocytes T

Responsable: Renaud Lesourne















Le système immunitaire est un système de reconnaissance interne des organismes pluricellulaires qui préserve l'organisation biologique des individus en éliminant les cellules altérées (ex : cellules cancéreuses) ou les agents pathogènes auxquels ils sont exposés. Les cellules altérées ou infectées présentent à leur surface, par l'intermédiaire des molécules d'histocompatibilité (HLA chez l'homme, CMH chez la souris), des peptides qui proviennent de la cellule elle-même ou de la dégradation des agents infectieux. La reconnaissance de ces peptides par les récepteurs des lymphocytes T (TCR) déclenche des cascades de signalisation intracellulaires qui entraînent la différentiation les lymphocytes T en sous-populations spécialisées, capables d’induire des réponses immunitaire « sur mesure » adaptées au type d'agent infectieux contre lequel l'organisme doit se défendre. Les types de signaux, leurs durées et leurs intensités déterminent la capacité des lymphocytes T 1) à discriminer le soi du non soi, 2) à proliférer et à se différencier en sous-populations fonctionnelles adaptées, 3) à contrôler le développement des pathologies. Des dérèglements de cette machinerie de signalisation peuvent conduire à l’émergence de déficience immunitaire ou au développement de maladies auto-immunes.

Notre objectif est de comprendre les mécanismes moléculaires par lesquels ces voies de signalisation régulent l’activation des lymphocytes T et le développement des réponses immunitaires physiologiques ou pathologiques. Notre approche est double : nous utilisons d’une part des techniques de protéomique pour identifier de nouvelles protéines de signalisation et d’autre part des modèles de souris génétiquement modifiées pour analyser le rôle de ces protéines sur les fonctions protectrices ou auto-agressives des lymphocytes T.


Analyse moléculaire et physiopathologique des protéines Themis



 

Caractérisation moléculaire et fonctionnelle du « signalosome » des co-récepteurs CD5



 

Signalisation et dynamique des microtubules dans les lymphocytes T




 


Date de mise à jour 10 janvier 2017


Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan - CHU Purpan - BP 3028 31024 Toulouse Cedex 3
Inserm Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier